Protéger son bébé en hiver

Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas et les températures d’hiver se sont bel et bien installées ! Le vent, le froid et la neige sont de retour.

Cet article vous aidera à mieux affronter le froid et les maladies d’hiver avec bébé qui est souvent mis à rude épreuve en cette saison.

Ô P'tit Môme

La peau de bébé

La peau d’un bébé est significativement plus fine que celle d’un adulte, cela la rend donc vulnérable aux agressions telles que le froid ou le vent. La peau a également tendance à être sèche car elle se déshydrate plus rapidement. Cela s’explique par le fait que les glandes sébacées, qui produisent le sébum, ne sont pas encore totalement formées.

Il en est de même pour les glandes sudorales ou sudoripares qui permettent quant à elles de réguler la température corporelle.

En cette période redoutée, une crème hydratante peut être appliquée. Nous vous recommandons de vous rendre en pharmacie ou parapharmacie afin qu’ils puissent vous conseiller une crème à appliquer sur les pommettes et le nez de vos bébés. Cela peut être un moment de complicité avec l’enfant durant lequel des petits massages peuvent être réalisés.

La sensibilité de bébé

Le système immunitaire des bébés n’est pas encore suffisamment développé, ils sont donc des proies faciles ! Ils sont également plus susceptibles d’attraper des virus lorsqu’ils sont en collectivité. Les virus responsables de la grippe, du rhume, des otites ou des angines sont plus tenaces et se dupliquent avec le froid.

Les pics d’épidémie sont chaque année entre le mois de novembre et le mois de mars. Il s’agit des mois durant lesquels les températures les plus basses sont recensées.

Bien que souvent bénignes, elles n’en demeurent pas moins inconfortables et contagieuses.

Le rhume est l’une des maladies les plus rependue. Les enfants ne savent souvent pas se moucher. Ainsi, les rhumes se transforment souvent en bronchiolite ou en en rhino-pharyngite. Les symptômes principaux de la rhino-pharyngite sont le nez qui coule, une fièvre modérée et la toux.

Le caractère contagieux devient donc plus important.

L’aspect infectieux étant à ce stade de la maladie plus important, il est nécessaire de consulter un médecin afin qu’il soit en capacité de prescrire de quoi soigner au mieux et le plus rapidement possible votre enfant.

A noter qu’une fièvre qui dure trop longtemps doit vous inciter à consulter un professionnel de santé. Un bébé de moins de 3 mois, qui a une température de plus de 38°C doit obligatoirement être ausculté aux urgences ou chez un médecin.

Ô P'tit Môme

Contrôler la température et l’humidité des pièces

Comme nous l’avons expliqué, un bébé ne régule pas seul sa température. Il ne faut donc pas trop chauffer vos pièces de vie durant l’hiver. Cela est d’autant plus important dans la chambre où bébé dort. Les températures ne doivent pas excéder 17 à 18 degrés. L’aération de la chambre joue également un rôle important.

Les petites astuces

Une des petites astuces consiste à opter pour l’homéopathie. Cela permettra de renforcer le système immunitaire de bébé. 

Le fait d’allaiter un nourrisson lui permet également d’avoir des barrières contre les microbes puisque le lait maternel contient des anticorps, des vitamines, des globules blancs, ou encore des sels minéraux.

Évidemment, l’allaitement se fait dans la mesure du possible et selon les envies, possibilités et choix de la maman. Un bébé allaité pourra tomber malade de la même manière qu’un bébé nourrit au biberon.