Semaine mondiale
de l'allaitement

Du lundi 11 au vendredi 15 octobre 2021

Du 11 au 15 octobre, a lieu la semaine mondiale consacrée à l’allaitement.

C’est l’occasion de prôner ses bienfaits et d’encourager les mamans et futures mamans à y avoir recours.

Évidemment, l’allaitement reste un choix, au bon vouloir des mamans. Leur ressenti et leurs convictions doivent rester libres et sans jugement.

L’allaitement n’est pas qu’un choix et peut être difficile chez certaines femmes (difficultés, manque d’accompagnement, etc).

Quelques chiffres

L’allaitement est en progression depuis 1995. Malgré cela, l’évolution des résultats montre une diminution de l’allaitement en France entre les années 2016 et 2017.

Nous constatons que 67,7% des bébés sont allaités à la naissance. A la sortie de la maternité, 10% des femmes arrêtent totalement l’allaitement ; Les études statistiques montrent que la durée de l’allaitement reste très loin des recommandations du PNNS et de l’OMS. Effectivement, ces institutions recommandent un allaitement exclusif d’au moins 4 mois et 6 mois si possible. A 6 mois, seulement 19% des enfants sont allaités.

Selon les études, la médiane de la durée totale de l’allaitement est en moyenne de 17 semaines, dont 7 semaines en allaitement exclusif.

Les derniers chiffres semblent montrer qu’avec la crise sanitaire de la Covid-19, les mères auraient davantage eu recours à l’allaitement, et ce sur une plus longue durée.

Une différence selon les régions

Il existe des disparités selon les départements et les régions. Effectivement, les plus forts taux d’allaitement sont concentrés en région Île-de-France, dans l’Est et dans les Départements et Régions d’Outre-mer.

Les bienfaits pour bébé et aussi pour maman !

Le lait maternel dispose de nombreux avantages pour le bébé.

Effectivement, « Le lait maternel apporte des substances qui sont nutritionnellement parfaites pour les bébés et qui les protègent de maladies. Ce sont des éléments indispensables pour la croissance et le développement si rapide du cerveau et du système nerveux central du nourrisson. L’allaitement favorise également l’attachement mère-enfant, élément fondamental de l’élaboration de la personnalité comme des capacités d’apprentissage de l’enfant. » (Source : CoFam)

L’allaitement n’a pas uniquement des bienfaits que sur le bébé mais également sur maman. Effectivement, il est associé à une diminution de l’incidence du cancer du sein avant la ménopause et du cancer de l’ovaire ou encore du diabète de type 2 et de la dépression post-partum.

Il est également souvent lié à la baisse du risque de pathologies métaboliques et cardio-vasculaires.

Au-delà du lait maternel et de ses bienfaits, les mamans décident parfois de ne pas y avoir recours. Quelle que soit leur décision, elles ont chacune un ressenti qu’il faut savoir écouter afin de véhiculer du bien-être à son enfant.

Différentes alternatives existent, même si toutefois donner le sein est un geste qui ne raisonne pas à votre esprit.

Allier vie professionnelle et allaitement

Si toutefois vous reprenez le travail et souhaitez continuer l’allaitement que vous avez initié avec bébé, sachez qu’allaitement et travail se concilient ! Les employeurs et la législations vont dans le sens de la protection de l’allaitement. 

Il s’agit d’une responsabilité partagée !

L'allaitement en public

La démocratisation de l’allaitement est de plus en plus répandue. Et de nombreuses marques millitent dans ce sens. Elles sont de plus en plus nombreuses sur le marché et proposent ainsi des vêtements adaptés à l’allaitement, discrets, en public.

Sources : Les dossiers de la DRESS, 2020. INSERM, Dress. Von Lennep F.