Une franchisée satisfaite !

Juliette, maman de 3 enfants & P'tite Môme depuis 2019.

La citation qui l'a aidée dans son projet : « Le succès c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme ».

Pourquoi avoir choisi d’ouvrir une micro-crèche avec la franchise Ô P’tit Môme ? 

J’étais intéressée par l’ouverture d’une micro-crèche. C’est en naviguant sur internet que j’ai connu le réseau Ô P’tit Môme. Ce qui m’a plu, au-delà du feeling que j’ai eu avec l’équipe, c’est notamment le fait que l’on puisse avoir sa propre identité : nom de la crèche, logo etc. De plus, le contrat de franchise Ô P’tit Môme est de courte durée, ce qui nous permet par la suite d’être totalement indépendants.

Étais-tu dans le secteur de la petite enfance avant de te lancer dans ce projet ? Si non, pourquoi as-tu changé de secteur d’activité ?

Non, je n’étais pas du secteur de la petite enfance. Après avoir fait une école de commerce, j’ai été contrôleur de gestion dans le secteur industriel pendant 11 ans.

J’ai décidé de changer de secteur d’activité car je n’étais pas épanouie dans mon travail. J’avais l’impression de ne pas me sentir utile. J’avais besoin de donner du sens à mon travail et surtout, de me sentir utile à la société.

C’est pour ces raisons que j’ai choisi le secteur de la petite-enfance : un secteur humain dans lequel nous veillons au bien-être des enfants. Même si je ne travaille pas directement auprès des enfants, j’apporte ma pierre à l’édifice en gérant ma structure : management, gestion, relations avec les parents et institutionnels de la petite enfance.

Comment s'est déroulé l'accompagnement au démarrage de ton projet ?

Tout d’abord, je suis allée à la rencontre de Jimmy, le fondateur d’Ô P’tit Môme. Nous avons ainsi pu apprendre à faire connaissance tout en abordant le projet. En effet, ayant déjà des crèches en propre, Jimmy m’a invitée à visiter ses crèches qui se trouvent dans le nord de la France, sur la métropole Lilloise. Ensuite, j’ai également pu rencontrer d’autres franchisés Ô P’tit Môme. Une expérience riche en témoignages, en apport de connaissances et également un moment marquant : celui où l’on se rend réellement compte de l’ampleur du projet.

Ensuite, il fallait que je trouve un local pour avancer au mieux dans mon projet. A plusieurs reprises, Jimmy s’est déplacé pour visiter des locaux avec moi, pour me donner son avis (car le secteur de la petite enfance est contraint à beaucoup règles) et m’aider présenter mon projet à des promoteurs. Ô P’tit Môme est un gage de crédibilité dans ce secteur.

L’accompagnement Ô P’tit Môme, t'a-t-il permis de démarrer concrètement ton activité dans des conditions optimales ?

Oui et notamment grâce aux formations délivrées par le réseau (management, gestion, commercialisation).

J’ai également énormément appris grâce aux moments d’échanges que j’ai pu avoir avec d’autres franchisés du réseau.

J’avais une connaissance suffisante sur tous les sujets, de quoi démarrer mon activité dans les meilleures conditions possibles.

En termes de chiffre d’affaires, as-tu rapidement atteint tes objectifs ?

Oui, et même plus que ce qui était prévu dans le prévisionnel ! A ce jour, ma crèche est complète. J’ai 18 contrats pour 10 enfants par jour.

Au bout de combien de temps as-tu enregistré un taux de remplissage de 100% ?

Mon taux de remplissage de 100% a été atteint le 2ème mois, c’était une volonté de ma part d’étaler les adaptations sur 3 mois car il y avait 18 familles inscrites.

Avec le recul, la prestation que fournit le réseau Ô P’tit Môme est-elle bien positionnée et bien justifiée sur le marché de la garde d’enfants ?

Oui, complétement. Je ne serais jamais allée au bout de mon projet sans l’accompagnement d’Ô P’tit Môme.

Penses-tu que tu aurais été en mesure d'ouvrir ta crèche et de développer ton activité si tu avais dû te lancer seule ?

Non, pas du tout.

Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec Ô P’tit Môme ?

Oui !

Pour finir, quels conseils donnerais tu aux candidats intéressés par l'accompagnement d'Ô P’tit Môme ?

D’y aller ! Et je préciserais qu’il y a beaucoup de liberté dans leur contrat. L’accompagnement intervient à chaque étape du projet, on ne se sent jamais seuls, on va jusqu’au bout.

Inscrivez-vous
à notre newsletter !